Plusieurs études épidémiologiques ont montré chez les patients diabétiques, une augmentation d’un facteur supérieur ou égal  à deux des risques de cancers colorectaux, mammaires, de l’endomètre, mais également rénaux à cellules claires, des  Carcinomes HépatoCellulaires (CHC) et pancréatiques.

La plupart des études épidémiologiques ont été réalisées sans  tenir compte de la catégorie du diabète. Elles concernent globalement le diabète de type 2 qui est le plus fréquent.

 

La question est de savoir si le diabète de type 2 doit être considéré comme un facteur de risque indépendant, spécifique de  cancer.

 

Ce lien pourrait s’expliquer par l’intolérance au glucose et l’hyper-insulinémie. Dans plusieurs cas, la relation entre diabète et  cancer est d’analyse incertaine en raison du rôle propre d’anomalies associées à l’obésité dans la carcinogenèse de certains  cancers.

Dans le cas particulier du cancer du pancréas, la place de l’hyperglycémie et de l’hyperinsulinisme demeure controversée.