L’acupuncture en onco-hématologie

    #Pratiques non conventionnelles à visée thérapeutique
  • #stimulation
  • #thérapeutique
  • #acupuncture
  • #soins

Dernière mise à jour : 12/12/2014


L’acupuncture est une thérapie non médicamenteuse.

Elle est un soin de support en onco-hématologie et ne doit pas être considérée comme un traitement curatif du cancer.

L’acupuncture est une discipline thérapeutique issue de la tradition médicale chinoise.

C’est un terme générique désignant l’ensemble des techniques de stimulation de points précis du corps.

Cette stimulation est effectuée :

  • principalement par l’implantation et la manipulation d’aiguilles et/ou une stimulation thermique (moxibustion)
  • elle peut aussi être électrique, laser ou mécanique (acupression).

Explorer les chapitres de ce référentiel

Contributeurs

Coordination

Dr Stéphanie Träger (Oncologue, Senlis)- Dr Henri Yves Truong Tan Trung (Médecin acupuncteur, Tarbes)

Coordination méthodologique

Catherine Desandere (RRC de Picardie), Stéphane Chateil (RRC de Picardie)

Membres du groupe de travail

Sylvie Bidon (Médecin acupuncteur, Rouen), Cloé Brami (Oncologue, Champagne Ardennes), Sylvie Cayeux (Cadre Ide, Amiens), Isabelle Dolizy (Médecin acupuncteur, Charleville-Mézières), Fadila Farsi (Oncologue,RRC Rhône Alpes), Virginie Leloup-Morit (Médecin, Caen), Léa Loriguet (Oncologue, Picardie), Marie Beaumont (Hématologue, Amiens), Perrine Marec-Berard (Oncopédiatre, Lyon ), Philippe Poulain (Médecin algologue, Tarbes), Jean Marc Stephan (Médecin acupuncteur, Denain).

Relecture

Gilles Andres (Médecin acupuncteur, Paris), Pascal Beaufreton (Médecin acupuncteur,Vannes), Denis Colin (Médecin acupuncteur,Paris), Dominique Celerier-Fouconnier (Médecin acupuncteur, Limoges), Jacques Covin (Médecin acupuncteur,Montguyon), Jean-Pierre Dartigues (Médecin acupuncteur,Toulouse), Emmanuel Escalle (Médecin acupuncteur, Annemasse), Dominique Fouet (Médecin acupuncteur, Gien), Olivier Goret (Médecin acupuncteur, La Garde), Alain Huchet (Médecin acupuncteur, Nantes), Dominique Jaulmes (Hématologue, Paris), Bernard Maire (Médecin acupuncteur,Saint Sebastien/Loire), Marc Martin (Médecin acupuncteur, Mont Saint-Aignan), Christian Mouglalis (Médecin acupuncteur, Nantes), Marc Martin (Médecin acupuncteur, Rouen), Johan Nguyen (Médecin acupuncteur, Marseille), Alain Schmidt (Médecin acupuncteur, Joze).

Préambule

• L’acupuncture est une thérapie non médicamenteuse. Elle est un soin de support en oncohématologie et ne doit pas être considérée comme un traitement curatif du cancer.

Définition

• L’acupuncture est une discipline thérapeutique issue de la tradition médicale chinoise. C’est un terme générique désignant l’ensemble des techniques de stimulation de points précis du corps.

• Cette stimulation est effectuée :

– principalement par l’implantation et la manipulation d’aiguilles et/ou une stimulation thermique (moxibustion)
– elle peut aussi être électrique, laser ou mécanique (acupression).

• L’auriculothérapie* ne repose pas sur les mêmes principes de base neurophysiologiques et n’est pas abordée dans ce référentiel. Elle est donc considérée différente de l’acupuncture auriculaire.

Fondements de l’acupuncture

L’acupuncture fait appel à des modes opérationnels spécifiques et des savoirs médicaux issus de la tradition médicale chinoise

– Yin / Yang et principe des cinq mouvements

– Qi (Energie), Xue (Sang), Shen (Esprit), Jing (Essence), liquides organiques en relation les uns aux autres

– Manifestations physiologiques et pathologiques des Zang-Fu (Viscères) en relation les uns aux autres

– Méridiens principaux et collatéraux

– Causes et mécanismes des maladies, facteurs internes et externes, perturbations anatomo-cliniques, facteurs alimentaires et psycho-émotionnels.

Epidémiologie

• Environ 15 à 20 % des patients atteints de cancer et traités par chimiothérapie utilisent l’acupuncture en France

• L’orientation vers l’ acupuncteur se fait par : l’entourage, le patient lui- même, le médecin traitant, les autres patients souffrant de cancer, les soignants (oncologue, psychologue, infirmière d’annonce…)

• Motifs de recours à l’acupuncture les plus fréquemment cités par les patients :

— Aider à supporter les traitements du cancer et notamment :

– Bouffées de chaleur

– Nausées / vomissements

– Douleur

– Fatigue

– Stress /anxieté

– Troubles du système immunitaire

– Perturbation du sommeil et consommation de narcoleptique

— Soutien psychologique

— Amélioration de l’état général

— Accompagnement, préparation des traitements

Acupuncture en oncologie pédiatrique

• Son utilisation en cancérologie pédiatrique faiblement documentée en littérature scientifique

– Seulement 2 essais randomisés en onco-pédiatrie dans les nausées/vomissements

– Seulement 1 essai de phase I randomisé dans douleur chronique pédiatrique

– Absence totale de littérature dans les autres indications

• Effectifs restreints

• Limites méthodologiques

• Ne pas extrapoler pour la pédiatrie, les données de la littérature extra-cancérologique
et adulte

Acupuncture en oncologie pédiatrique / Effets indésirables

• Peu de données disponibles concernant les effets indésirables

• Dans une étude pas de risque hémorragique décrit même dans un contexte de thrombopénie

• Pas de donnée disponible sur les complications infectieuses en cas d’aplasie

• Douleur induite par les aiguilles (2-17%)

Acupuncture en oncologie pédiatrique / Principes de précautions

• Pour une prise en charge optimale une concertation entre onco-pédiatre et acupuncteur est nécessaire ( PPS…)

• L’acupuncture en oncopédiatrie doit être pratiquée par des médecins sensibilisés aux pathologies oncologiques pédiatriques

• Attention au vertex chez les nouveaux nés

• Repérer la phobie des aiguilles

• Le choix des aiguilles est a adapter à la morphologie de l’enfant

• Utilisations de techniques de distraction/sédation pour obtenir la coopération et l’immobilité de l’enfant

Acupuncture en oncologie pédiatrique / Acupuncture au laser (laser need acupuncture)

• Technique fréquemment utilisée en pédiatrie compte tenu du caractère non traumatique du point de stimulation. Elle pallie au problème de la phobie des aiguilles

• Données d’efficacité en pédiatrie dans les nausées vomissements en post opératoire

Conclusion

• L’efficacité de l’acupuncture dans le traitement des nausées et vomissements chimio induits est probante.

• La réalisation de nouveaux essais de plus grande qualité méthodologique chez l’adulte mais aussi chez l’enfant, notamment pour le développement de l’acupuncture au laser est nécessaire.

• L’utilisation de l’acupuncture présente de faibles risques et peut, à ce titre, être un traitement complémentaire aux traitements conventionnels principalement dans la gestion des effets secondaires en onco hématologie, la balance bénéfice / risque y étant favorable.

ANNEXES

Annexe 1 : Définition de l’auriculothérapie

Annexe 2 : Action analgésique de l’acupuncture

Annexe 3 : Action analgésique de l’acupuncture

Annexe 4 : Effets visibles en IRMF

Annexe 5 : Références bibliographiques

Explorez les autres référentiels

Devenez membre de l'afsos