Urgences chez le patient atteint de cancer

    #Urgence en cancérologie

Dernière mise à jour : 07/12/2012


Les patients atteints de cancer sont particulièrement fragiles du fait de leur maladie cancéreuse et des traitements qui leur sont délivrés.

Sous la thématique « Urgences chez le patient atteint de cancer » sont regroupées des situations cliniques présentant un risque vital ou des séquelles si des mesures thérapeutiques ne sont pas mises en œuvre rapidement.

Ce référentiel s’adresse aux médecins généralistes et aux équipes médicales des services d’urgence et aborde la transfusion.

Les directives anticipées des patients doivent être prises en compte lors de la prise en charge du patient.

Explorer les chapitres de ce référentiel

Transfusion de Concentrés de Globules Rouges

Rechercher et vérifier :

– Taux d’hémoglobine

– Causes de l’anémie: éliminer une autre cause que la chimiothérapie (hémolyse…)

– Etat clinique du patient

– Signes cliniques associés: fatigue, dyspnée, fièvre

– Antécédents: insuffisance cardiaque, insuffisance coronaire, hémorragie

– Date de la dernière chimiothérapie et historique de la toxicité des chimiothérapies précédentes

– Examen clinique: auscultation, recherche de pétéchies, OAP, fièvre, foyer infectieux

– Le patient est-il sous ASE (agents stimulants l’erythropoïèse) ?

Transfusion en CGR d’un patient d’onco-hématologie aux urgences

Aux urgences :

La transfusion de CGR en services d’urgences devrait être exceptionnelle. La transfusion en structure d’urgence doit être limitée aux situations à risque pouvant faire envisager une hospitalisation immédiate.

Si le patient ne présente pas de signes cliniques ni de critères de gravité: la transfusion doit être programmée en hôpital de jour ou dans un centre de soins de l’EFS1 dès le lendemain.
Le service d’urgence peut anticiper en s’assurant que le patient aura bien une carte de groupe sanguin valide et des RAI datant de moins de 3 jours

Transfusion en plaquettes d’un patient d’onco-hématologie

Rechercher et vérifier :

• Taux de plaquettes

• Causes de la thrombopénie et rapidité de l’installation de la thrombopénie

• Signes cliniques associés: fatigue, dyspnée, fièvre

• Date de la dernière chimiothérapie et historique de la toxicité des chimiothérapies précédentes

• Examen clinique: recherche de saignements (voile du palais, gingivorragies…) , pétéchies, fièvre, foyer infectieux

• Le patient est il sous anticoagulant ou anti aggrégant ?

Transfusion (à discuter si patient en phase terminale) si :

• Hémorragie extériorisée quelque soit le siège

• Purpura pétéchial et ecchymotique extensif

• Hématome extensif, douloureux ou compressif

• Hémorragie rétinienne visible au fond d’œil, bulle hémorragique buccale

• Déglobulisation rapide

• Troubles de la conscience, trouble visuel brutal, céphalées persistantes , autres signes neurologiques focalisés d’apparition brutale (suspicion d’hémorragie cérébrale)*

Aux urgences

Un avis spécialisé est nécessaire pour les patients greffés, allo-greffés ou en attente de greffe, avec Recherche d’ Anticorps Irréguliers (RAI) positive:

– demander l’avis au centre de transfusion qui peut retracer l’historique des prises en charge au sein d’une même région.

– si le patient est originaire d’une autre région: appeler la structure d’origine du patient.

NB: astreinte téléphonique des EFS 24h/24h

Annexes

Annexe 1 : Classification des mucites

Annexe 2 : Bibliographie

Explorez les autres référentiels

Devenez membre de l'afsos