Je m'informe

Le point sur la prise en charge

Le traitement du cancer de l’ovaire est administré par des spécialistes du cancer (oncologues, chirurgiens, radiothérapeutes, etc.) en se basant sur le stade, le grade et le type de tumeur. Un protocole sera décidé après concertation avec votre équipe médicale.

La chirurgie

Elle a une place prépondérante. Elle doit permettre de réaliser les prélèvements nécessaires à l’établissement du diagnostic et constitue, chaque fois que la situation le permet, le premier temps du traitement.

Son objectif est de ne laisser aucun résidu visible, dans ce cas, on dit que la chirurgie est complète. Son importance est adaptée à l’extension de la maladie ainsi qu’à sa nature qui est déterminée par l’analyse au microscope. Dans certaines situations, principalement en cas de tumeurs non épithéliales, la chirurgie peut permettre de conserver l’utérus et l’ovaire restant, s’ils sont sains.

La chirurgie peut être précédée d’une cœlioscopie qui permet l’évaluation de la faisabilité d’une chirurgie complète (pour enlever la tumeur) et la réalisation de biopsies à visée diagnostique.

En fonction, la durée du geste varie d’une à plusieurs heures. Il en va de même de la durée de l’hospitalisation.

La chimiothérapie

Elle est réalisée pour compléter l’acte chirurgical chaque fois que l’extension de la maladie le nécessite.

Quand la tumeur n’a pu être opérée initialement, la chimiothérapie est mise en œuvre pour réduire le volume de la tumeur et ainsi per- mettre d’envisager une éventuelle chirurgie dans un deuxième temps. Parfois également, la chirurgie n’est pas envisageable et un traitement exclusif par chimiothérapie est mis en œuvre.

Les modalités de la chimiothérapie et le nombre de cures dépendent du type de tumeur, de son étendue ainsi que des éventuelles fragilités des patientes.

La chimiothérapie est le plus souvent administrée par voie intraveineuse et sur un mode ambulatoire c’est-à-dire en hospitalisation de jour.

La radiothérapie

Celle-ci a très peu de place actuellement dans la prise en charge des tumeurs de l’ovaire.

Les indications sont discutées au cas par cas, notamment en situation de rechute.

Les thérapies ciblées

Devant une meilleure compréhension de la biologie des tumeurs de l’ovaire, de nombreux traitements dits « ciblés » sont en cours d’évaluation, certains étant déjà disponibles en pratique courante.

Ces thérapies ciblent directement les cellules cancéreuses en épargnant au maximum les cellules saines.

Qu’est-ce qu’un essai clinique ?

Il existe plusieurs types d’essais cliniques. Ils visent à améliorer la prise en charge des patients et à trouver de meilleures méthodes de prévention, de détection et de traitement du cancer. Ils répondent à un protocole précis soumis à évaluation et à autorisation règlementaires avant d’être proposés aux patients.

Dans le cas des cancers de l’ovaire, les essais cliniques ont pour but d’augmenter le contrôle de la maladie ; soit en renforçant les traitements médicaux soit en développant des médicaments plus adaptés à la biologie de la tumeur.

Si vous pouvez en bénéficier, une information sur le déroulement du protocole d’essai clinique vous sera remise. Si vous êtes d’accord, après avoir pris un temps de réflexion suffisant et après avoir posé toutes les questions que vous souhaitez, vous devrez signer un formulaire de consentement éclairé. Votre médecin est là pour répondre à toutes vos questions, n’hésitez pas à échanger avec lui.

Devenez membre de l'afsos