Je m'informe

Le suivi médical: Comment ça marche

A quel rythme ? Quels examens ? Quels symptômes doivent inquiéter ? La préservation des ovocytes ? Comment préparer mon rendez-vous avec mon oncologue ?

A quel rythme ?

Après un traitement pour un cancer de l’ovaire, une surveillance post-thérapeutique est nécessaire.

Ses objectifs sont principalement la surveillance de la maladie traitée, l’évaluation des éventuels effets secondaires suite aux traitements et leur prise en charge et l’aide à la reprise d’une qualité de vie satisfaisante.

Le rythme est variable selon les situations, généralement tous les 3 à 4 mois les deux premières années puis tous les 6 mois jusqu’à 5 ans et en- suite une fois par an.

L’inscription du cancer dans une situation de prédisposition génétique requiert également une surveillance vis-à-vis des autres cancers susceptibles de survenir avec une plus grande fréquence (en particulier le cancer du sein).

Quels examens ?

La surveillance clinique va être réalisée par votre médecin qui va vous examiner et dans certains cas demander un bilan radiologique et/ ou biologique en fonction de votre situation.

Quels symptômes doivent inquiéter ?

Les symptômes qui doivent vous alerter sont tout d’abord les symptômes qui rappellent ceux que vous aviez présentés avant le diagnostic.

Cependant, tout nouveau symptôme doit être signalé à votre médecin. Il jugera de la nécessité d’un bilan complémentaire, dont la nature dépendra des symptômes présentés.

N’hésitez donc pas à vous manifester sans attendre le jour prévu de votre consultation. Vous pouvez également consulter en amont votre médecin généraliste ou votre gynécologue qui vous orienteront.

En savoir plus :

La préservation des ovocytes ?

Cette question se pose dans très peu de cas :

  • soit parce que le traitement chirurgical est conservateur, la chimiothérapie complémentaire peu toxique et le taux de contrôle de la maladie élevé permettant aux femmes concernées d’envisager une grossesse ultérieure.
  • soit, au contraire, parce que le traitement nécessaire au contrôle de la maladie est une chirurgie non conservatrice de l’appareil reproducteur (utérus et ovaires).

Néanmoins, il existe des situations particulières où cette démarche peut être envisagée au cas par cas. Des recommandations sur ce sujet ont été établies par un groupe d’experts réunissant des professionnels de la préservation de la fertilité, des gynécologues et des oncologues.

Si vous vous posez des questions à ce sujet, n’hésitez pas à vous adresser aux médecins qui vous prennent en charge.

Je prépare mon rendez-vous avec mon oncologue

  • Je signale tout évènement relatif à ma santé ou à celle de ma famille (comme les nouveaux cas de cancer) depuis ma précédente consultation
  • J’apporte les résultats des examens réalisés
  • Je viens avec la liste de tous les médicaments que je prends y compris ceux concernant une autre pathologie
  • Je prépare mes questions et éventuels documents à remplir.
  • Le cas échéant, j’ai toujours les coordonnées de mes contacts santé utiles :

Mes médecins spécialistes……………………………………………………………………………………………..

Mon infirmière……………………………………………………………………………………………………………..

Mon kiné……………………………………………………………………………………………………………………..

Mon laboratoire d’analyse …………………………………………………………………………………………….

et bien sûr celle de mon médecin traitant référent……………………………………………………………

Devenez membre de l'afsos