Que sont les soins de support ?

Définition

Traduit de l’anglais « supportive care », le terme « soins de support » désigne « l’ensemble des soins et soutiens nécessaires aux personnes malades, parallèlement aux traitements spécifiques, lorsqu’il y en a, tout au long des maladies graves ».

Les soins de support ont modifié le paysage de l’oncologie en proposant une meilleure qualité de vie aux patients et des modifications des modes de fonctionnement des professionnels et des organisations de soin.

 

À quel moment ?

Les soins de support sont proposés depuis le début de la prise en charge (dispositif d’annonce), pendant les traitements et après les traitements, et jusqu’à la fin de la vie afin de proposer une qualité de vie optimale.

 

Objectifs des soins de support 

Diminuer les effets secondaires des traitements et les effets de la maladie et assurer une meilleure qualité de vie possible aux patients et leurs proches, sur les plans physique, psychologique et social, en prenant en compte la diversité de leurs besoins, et ce quelque soit leurs lieux de soins.

 

Pour les professionnels de santé les soins de support se définissent comme une organisation coordonnée de différentes compétences impliquées, conjointement aux soins spécifiques oncologiques dans la prise en charge des malades.

Justification, le plan cancer 3

  • Une réponse aux demandes formulées par les patients dès les premiers états généraux des patients atteints de cancer en 1998 pendant lesquels les personnes malades avaient beaucoup réclamé la prise en compte des dimensions psycho sociales et des effets secondaires des traitements
  • Un ajustement des écueils liés à l’hyper spécialisation en médecine

Les soins de support ont été initiés en 2005 avec la circulaire DHOS du 22 Février, puis avec la mesure 42 du Plan Cancer qui prévoit le développement des soins de support et insiste notamment sur le développement de la prise en charge de la douleur et de la psycho-oncologie.

Cette évolution doit s’inscrire en complémentarité de la mesure 43 du Plan Cancer concernant les soins palliatifs et des programmes nationaux « soins palliatifs et douleur ». Elle devra s’appuyer sur les organisations, institutions et acteurs existants.

D’après le plan cancer 3, il s’agit de « mettre en place les conditions pour passer d’un « parcours de soins » centré sur la prise en charge médicale du cancer, à un « parcours de santé » prenant en compte l’ensemble des besoins de la personne malade et de ses proches, au plan  physique, psychologique et social. »

L’objectif est que toute personne, quel que soit l’endroit où elle se trouve, puisse bénéficier de soins de support et d’un accompagnement approprié.

Des enjeux pour les patients et les professionnels de santé

 

Pour les patients

Le projet de soins vise à assurer la meilleure qualité de vie possible aux patients et aux proches, sur les plans physique, psychologique et social, en prenant en compte la diversité de leurs besoins, et ce, quelque soit leurs lieux de soins.

Il s’agit de répondre aux besoins désormais bien connus des patients :

  • Besoin d’un traitement optimal, tant au niveau de la maladie que des symptômes induits par la maladie ou les traitements,,
  • Besoin d’information, d’écoute et d’accompagnement (ce qui passe à la fois par la formation des soignants et une disponibilité à l’autre liée à une bonne qualité de vie au travail),
  • Besoin de mise à disposition de soins de support en établissement comme à domicile,
  • Besoin d’un projet personnalisé de santé et besoin d’une continuité de soins entre l’établissement et le domicile qui nécessitent une bonne organisation et une bonne coordination des composantes des soins de support.

Cela nécessite que les patients soient encouragés à faire le point sur leurs difficultés de vie, et à s’exprimer sur leurs besoins.

Lorsque les patients bénéficient des soins de support, ils témoignent de leur grande satisfaction.

Non seulement ces soutiens répondent à leurs besoins (à condition que l’indication soit correcte) et leur apporte du soulagement, mais aussi ces soutiens les encouragent dans leur vie quotidienne.  Ils disent également que l’offre de soins de support leur renvoie une bonne image de la prise en charge, complète, attentive, et leur donne confiance.

 

Pour les professionnels

Les soins de support constituent une approche globale de la personne malade. Ces soins de support ne sont pas une nouvelle spécialité. Ils se définissent comme une organisation coordonnée de différentes compétences impliquées, conjointement aux soins spécifiques oncologiques dans la prise en charge des malades.

Les enjeux fondamentaux sont donc les suivants :

  • Améliorer l’évaluation et l’analyse des besoins, améliorer la prise en compte globale de la personne malade,
  • Renforcer, organiser l’interdisciplinarité et la pluriprofessionnalité, la transversalité, les collaborations entre professionnels
  • Coordonner et réorganiser les soins (dont adaptation au développement des soins à domicile).

En dehors de ces adaptations de fonctionnement, l’enjeu majeur est au final que les soins de support soient aussi importants que les traitements spécifiques du cancer, ce qui suppose que l’ensemble des acteurs de soins impliqués en cancérologie prenne en compte la dimension des soins de support dans la prise en charge de leurs patients